L’évaluation environnementale phase 3  est souvent entamée si la réhabilitation d’un site contaminé est envisagée. Une caractérisation exhaustive d’un site en phase 3 sert à approfondir les investigations entreprises à la phase 2 et permet de préparer le terrain à la réhabilitation environnementale, qui consiste, elle, à excaver ou traiter de manière in-situ la zone contaminée.

Résultats de l’évaluation environnementale phase 3

evaluation environnementale phase 3Toutes les données collectées par échantillonnages in situ et analysées par des laboratoires accrédités lors de l’évaluation environnementale phase III sont prises en compte afin d’émettre des recommandations de stratégies de réhabilitation selon le niveau de risque.

Dans le but de mieux planifier et budgéter les travaux de décontamination, les recommandations du groupe Ortam prennent bien sûr en considération tous les facteurs en cause, notamment le type de sol, le type et la dispersion des contaminants, les eaux souterraines, mais ils prennent aussi en compte d’autres facteurs inhérents au site ou au projet de construction, à savoir : l’accessibilité au site, les structures en place, la technologie disponible, le temps prévu et les coûts des travaux. Ce rapport permet d’avoir une vision d’ensemble sur tous les éléments dont il faut tenir compte dans la planification et la gestion du projet de réhabilitation du site contaminé.

Vers la réhabilitation environnementale (évaluation environnementale phase 4)

La réhabilitation environnementale de site, c’est-à-dire l’évaluation environnementale phase 4, permet de restaurer une zone contaminée. Les travaux de restauration impliquent la gestion des sols contaminés dans toutes les étapes du traitement : depuis l’excavation jusqu’au transport et à la disposition des sols contaminés. Toutes les interventions de décontamination entreprises par le groupe ORTAM permettent de réhabiliter un site afin qu’il soit conforme aux critères du ministère du Développement durable, l’Environnement et la Lutte contre les Changements climatiques (MDDELCC). À la fin des travaux de la zone cible, une nouvelle caractérisation des sols est effectuée afin de déterminer la qualité des sols résiduels en place. Une autre méthodologie consiste à ne pas excaver les sols contaminés mais de les traiter de façon in-situ à l’aide de produits chimique ou biologiques.

Nos interventions sont soutenues par une équipe d’ingénieurs et techniciens qualifiés et expérimentés, ainsi que par des laboratoires accrédités. Contactez-nous pour tout savoir sur nos solutions en matière de services d’évaluation environnementale professionnels et adaptés à vos besoins. Le groupe ORTAM est présent au Québec (Québec, Lévis, Trois-Rivières, Laval, Chambly, Brossard, Longueuil, Saint-Lambert, Saint-Hubert, Boucherville, Sainte-Julie, Beloeil, Saint-Hyacinthe, Drummondville, Sherbrooke, Granby, Saint-Jean-sur-Richelieu et Magog), en Ontario (Ottawa, Gatineau, Toronto, Mississauga, Hamilton) et aux États-Unis (région de Miami). Il nous fera plaisir de répondre à toutes vos questions et de vous accompagner tout au long de votre projet.